Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 17/01/2018
Faune

Débutant à l’automne avec les parades nuptiales et l’installation au nid, le long cycle de reproduction du Gypaète  ne s’achèvera qu’à l’été avec l’apprentissage de l’envol et du cassage des os. Dix mois durant lesquels les casseurs d’os, vautours particulièrement sensibles au dérangement, ont besoin de quiétude.

Conscients de leur responsabilité patrimoniale envers cette espèce classée « vulnérable » dans les Pyrénées et « menacée d’extinction » par l’UICN, le Parc national et les acteurs du territoire mettent en œuvre une série de mesures afin de la sauvegarder : observation, veille sanitaire, mise en œuvre de plan de vol spécifique, décalage de travaux…

 © F. Luc - Parc national des Pyrénées

En cette période de sensibilité majeure pour cause de reproduction, les gardes-moniteurs du Parc national procèdent à l’observation sur le terrain des 15 couples de Gypaètes barbus qui occupent les falaises du Parc national des Pyrénées alors que la population européenne ne dénombre que 200 couples.

Découvrez en images le suivi du Gypaète barbu réalisé par les gardes-moniteurs sur

www.pyrenees-parcnational.fr/fr/videos/suivi-du-gypaete-barbu-au-parc-na...