Parc national des Pyrénées
-A +A
Share

Des toilettes sèches comme première étape

Les toilettes sèches sont une première étape vers la préservation de la qualité de l’eau en altitude.
Toilettes sèches © Ecocentre Pierre & Terre
Toilettes sèches © Ecocentre Pierre & Terre

Les toilettes, premières responsables de la pollution des eaux usées

Les matières organiques issues des toilettes polluent la majeure partie de nos eaux usées. Par exemple, un refuge ayant une fréquentation de 5 000 nuitées produit 750 kg de matières organiques issues des toilettes à traiter par an.

L’utilisation de toilettes sèches permet de supprimer cette pollution majeure (les eaux ménagères sont beaucoup plus faciles à assainir). Le traitement des matières se fait par compostage, un processus naturel qui permet d’éliminer l’intégralité des agents pathogènes contenus dans les matières fécales. Ces toilettes fonctionnent sans ajout de sciure ni seau à vidanger, tout en offrant une meilleure gestion des odeurs que les toilettes à eau.

Intérêt de l'assainissement écologique en site naturel

Le Parc national des Pyrénées propose des accompagnements

Aux côtés de l'Agence de l'Eau Adour Garonne, le Parc national des Pyrénées accompagne les porteurs de projets d’équipement en toilettes sèches, via l’association Ecocentre Pierre & Terre (expertise en étude du projet, dimensionnement du composteur, plans, accompagnement jusqu’à l’installation, conseils pour l’entretien technique annuel, etc.).